Accueil > musées > Marianne van Der Linden-Urban, un monde revisité

Marianne van Der Linden-Urban, un monde revisité

marianne-van-der-linden-urban-1915-1997-un-monde-revisite-569.html Marianne van Der Linden-Urban, un monde revisité: - , at the Espace musée Charles Léandre -

L’exposition Marianne van Der Linden-Urban (1915-1997), un monde revisité présente le parcours d’une artiste au talent multiple (dessins, peintures, sculptures) diplômée de l’école des Beaux-Arts de Berlin en 1937. En 1950, sa rencontre avec Nick van Der Linden l’amène à à Aunay-sur-Odon. Très (…)

Du 8 juillet au 14 octobre

Marianne van Der Linden-Urban, un monde...

Exposition

Espace musée Charles Léandre - Condé-en-Normandie (14)

  • Art

L’espace musée Charles Léandre présente une rétrospective de l’oeuvre de Marianne van Der Linden-Urban. Près de 50 années de travail sont ainsi retracées au travers d’un parcours de 80 oeuvres.

L’exposition Marianne van Der Linden-Urban (1915-1997), un monde revisité présente le parcours d’une artiste au talent multiple (dessins, peintures, sculptures) diplômée de l’école des Beaux-Arts de Berlin en 1937. En 1950, sa rencontre avec Nick van Der Linden l’amène à à Aunay-sur-Odon. Très influencée par son enfance passée dans la ferme de son oncle, Marianne peint et dessine les paysages, les animaux, les jeux d’ enfants mais le décès précoce de son frère l’entraîne vers des sujets plus spirituels et philosophiques. Cependant son sens aigu de l’observation l’amène à réaliser de nombreux portraits de ses amis, seule dans son atelier. Elle participe à de nombreuses expositions, au salon d’automne des Indépendants à Caen, à la galerie Cadomus de son ami Jacques Pasquier, puis à Paris, Vichy et en Allemagne à Würzburg. Elle est professeur d’Arts plastiques à Douvres la Délivrande de 1962 à 1972. Après avoir habité Basseneville de 1966 à 1968, elle s’établit définitivement à Longvillers et se consacre à son art.

Martine Baransky, commissaire de l’exposition :
« Tout d’abord, les couleurs ! Celles des tableaux de Marianne van Der Linden aimantent notre regard. La couleur atteint l’âme disait Kandinsky et nous éveille à notre propre source spirituelle. Ici, le bleu, le rouge, le jaune illuminent les toiles. Le plaisir surgit et avec lui le désir de contempler, de pénétrer au plus profond chaque oeuvre. »

Accessibilité :

Déficience motriceJeune public

Disponible sur place :

- Boutique

Horaires

du 8 juillet au 14 octobre aux horaires habituels du musée

Tarifs

Gratuit

Contact

02.31.69.41.16
contact chez musee-charles-leandre.fr